Les fidgets et le stress

Faites-vous partie de ces gens qui passent leur temps à ronger leurs ongles ? Jouez vous avec vos stylos ? Craquez vous les articulations, à la maison tout comme au bureau ? Vous avez toujours quelques choses dans vos mains : un crayon que vous faites virevolter, une épingle ou une gomme ? Etes-vous du genre à taper du pied, siffler ou bien jouer de la batterie, au point de rendre fous vos collègues ?

Ce que vos confrères ne comprennent pas, c’est que vous le faites de manière quasi-inconsciente. Ce n’est pas pour « jouer » ou distraire votre entourage, mais par nécessité de concentration. En effet, malgré les commentaires de vos collègues de travail, vos petites habitudes vous aide à rester concentrer sur votre tâche. Et la science vous donne raison !




Le fidget est bon pour la concentration

En effet, durant les dernières années, de nombreuses études ont remis en cause l’idée reçue qu’une personne assidue devrait rester immobile à son poste de travail durant toute la journée, sans gestuelle, sans jouer avec ses stylos ni gribouiller sur une feuille… Il est en effet reconnu, que dessiner sur une feuille de papier ou bien manipuler un objet dans ses mains augmente notre capacité de concentration et par conséquence ne serait pas un signe de dispersion. Vient donc l’intérêt des jouets anti-stress ou « fidgets widgets» en anglais.

Il est tout à fait possible, entre autres selon l’institut Polytechnique de l’université de New York, que la distraction mineur causée par la manipulation de ses jouets / gadget, ait un effet bénéfique sur la capacité d’application de l’utilisateur. Ces jouets anti-stress, en regain de popularité, vu la créativité de certains design disponibles à la vente, ne sont pas à confondre avec une activité de jeux à proprement parler. Il y a une grande différence entre la productivité d’une personne qui manipule un « fidget widget » et une personne qui joue à une application sur son IPhone. Dans le premier cas, cette personne utilise le gadget en complément de son travail.

L’objet a pour seule raison d’être de canaliser l’énergie de son utilisateur et de faire en sorte que cette personne ne perde pas sa concentration durant son travail. Dans le second cas, la personne perd totalement son attention qui est dorénavant absorbé par son smartphone. Sa productivité devient nulle. La différence en termes de productivité vient de l’expérience recherchée lors de la manipulation d’un « fidget widget».

A l’inverse d’une application ou d’un jeu vidéo, le jouet anti-stress requiert peu de concentration. Il n’y a aucun objectif ou but précis à son utilisation. L’expérience de l’avoir dans les mains et de le manipuler est suffisante. Le même institut a d’ailleurs publié une présentation à l’occasion de la 8ème conférence internationale sur l’Interaction Tangible, Intégrée et Incorporée. Il est exposé que ces jouets anti-stress représentent « une forme d’interaction ludique et secondaire qui favoriserait l’interrelation entre les mouvements du corps humain, l’état affectif et la capacité d’apprentissage, en soutien à une activité principal de plus grande importance ». Cela confirmerait l’hypothèse de la valeur ajoutée par ses jouets anti-stress. Ils permettent de focaliser l’attention de la personne qui les manipule, augmentant ainsi sa productivité.

Des jouets qui apaisent

En complément de ces observations, une autre étude publiée par Sheryl Stalvey and Heather Brasell en 2006 dans le journal de « At-risk issue », montre que des étudiants de 6ème manipulant des balles anti-stress, l’ancêtre des fidget, auraient tendance à être moins dissipés en classe. D’ailleurs, d’autres analyses ont démontré que ces jouets auraient également un effet apaisant sur les patients lors d’une chirurgie. Finalement, dans un contexte où le stress serait responsable de plus de 120.000 morts par an seulement aux Etats-Unis (étude publiée en 2015 par Harvard Business School et Stanford Business School), trouver une solution qui permettrait de réduire l’anxiété sur le lieu de travail parait non plus seulement ludique mais impératif.

Quand on pense à un jouet anti-stress, on associe souvent cette description avec la petite balle en mousse qui faisait fureur dans les bureaux il y a de cela quelques années. Cependant, les choses ont changé. La petite balle n’est plus vraiment à la mode. Faites le compte, combien de vos collègues en ont une ? Cependant, alors que l’on note l’absence de la balle anti-stress tant à la mode il y a quelques années, plusieurs entreprises ont décidé d’inventer de nouveaux gadgets, aux designs soignés et de miser sur des versions premium afin de les (re)mettre à la mode.

6,4 millions de dollars pour un fidget

Vous avez peut-être entendu parler du « Fidget cube », le 9ème projet qui a reçu le plus de financements de l’histoire de la plateforme Kickstarter : un cube pas plus grand qu’une balle de golf, qui offre différentes « activités » sur chacun de ses côtés. Vous avez des boutons, des cliques, des joysticks… de quoi « jouer » durant des heures sans tomber dans l’ennui. Ce gadget premium existe en dix couleurs différentes et propose un design très « hip », parfait pour la génération des millenials, toujours à la recherche de nouvelles expériences. Vendu à $19, il a comptabilisé un soutien de plus de $6.4 Millions de la part de près de 165 mille supporteurs en 2016 !

Le succès de cette campagne de financement a forcément attiré l’attention sur le phénomène des « fidget ». Très rapidement, des géants tels que TechCrunch et Forbes ont vu l’intérêt et les opportunités commerciales de ces jouets. Ainsi, TechCrunch, l’un des leaders de l’industrie technologique déclare que le « fidget cube » pourrait tout simplement devenir « un compagnon de bureau indispensable ». Quant à Forbes, le magazine économique américain affirme dans un article de décembre 2016 que le « hand spinner » serait « le jouet de bureau à avoir à tout prix en 2017 ». De quoi changer les listes de noël dans le futur… Si l’expérience vous tente, l’offre de « widget » est en constante diversification. Il y en a pour tous les goûts, on trouve des produits qui vont du plus basique, aux alentours de $5, aux plus sophistiqués qui coûtent près de $500.

Vous trouverez sur notre blog, une sélection de test et des hand spinners à la mode. N’hésitez pas à repasser pour les découvrir.

 

Sources:

https://www.theatlantic.com/business/archive/2015/07/stress-toys-focus-work/398453/

https://www.forbes.com/sites/jplafke/2016/12/23/fidget-spinners-are-the-must-have-office-toy-for-2017/#44e0d37918a4

https://www.forbes.com/sites/zarastone/2016/10/24/how-the-fidget-raised-6-4million-on-kickstarter/#4f78e45172ab

 


Comments are closed.

Retour en haut ↑
  • Newsletter

  • Les catégories

  • Les articles récents